C’est la bombe qui fait réagir les pharmaciens ce 24 mars 2020. En pleine épidémie de SARS-CoV-2 (de COVID-19 donc), la nouvelle est tombée : ils ne peuvent délivrer des gels hydroalcooliques que sur une prescription médicale.

Voici la photo que nous avons reçue et qui nous a alerté :

Il s’agit d’un extrait d’un arrêté ministériel “portant des mesures particulières dans le cadre la pandémie de SRAS-CoV-2 basées sur le livre XVIII du Code de droit économique” et daté du 23 mars 2020.

Les dispositifs médicaux uniquement pour les professionnels de la santé

Les masques chirurgicaux, les lingettes désinfectantes à usage médical, les appareils respiratoires et dispositifs associés, et 5 autres dispositifs sont visés. Les officines n’ont plus le droit de les délivrer QUE sur présentation d’une prescription médicale (une ordonnance) et uniquement, “à d’autres distributeurs enregistrés, des officines agrées, des hôpitaux et des professionnels en soin de santé.”

Les protections individuelles sur prescription

Les officines sont maintenant obligées d’obtenir une prescription médicale pour vous délivrer :

  • des masques FFP2 et FFP3
  • les gels hydroalcoolique (contenant de la biocine)
  • des tabliers de protection (perméables ou non)
  • les lunettes et masques de protection
  • des gants (nitrile) d’une longueur de manche d’au moins 300 mm
  • de l’alcool pour les mains
  • du perioxide hydrogène 12% et nébuliseurs (nocospray pour nettoyer ses voies nasales)

Si vous pensez être “plus malin” et vous fournir directement chez les grossistes, c’est loupé. L’arrêté ministériel prévoit aussi ce cas de figure. Les protections individuelles susmentionnées ne peuvent être livrés “qu’aux grossistes des produits concernés, aux officines agréées, aux hôpitaux, aux professionnels de la santé” et à certaines entreprises qui en ont besoin.

Concernant les gels hydroalcooliques résultant de préparations magistrales par le pharmacien, nous attendons des précisions de l’Association Pharmaceutique Belge.

Ci-dessous, les parties de l’arrêté ministériel concernées :

Inès Delpature

Inès Delpature

Journaliste formée aux techniques d'enquête et de récit au sein de l'Université Libre de Bruxelles, Inès s'intéresse à la vulgarisation scientifique, aux thématiques sportives, au niveau automobile et équin. Outre le journalisme, elle s'épanouit aussi en tant que créatrice de contenus vidéos. Ces deux casquettes lui offrent l'occasion de faire ce que qu'elle préfère via ces métiers : donner une voix à une cause, de la visibilité à un projet, et participer, de loin ou de près à votre ascension définie.

Voir tous les articles

Enjeux sur Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: Error validating access token: Session has expired on Monday, 20-Aug-18 06:55:30 PDT. The current time is Friday, 03-Jul-20 05:56:06 PDT.
Type: OAuthException
Code: 190
Subcode: 463
Please refer to our Error Message Reference.

Suivez-nous sur Twitter

Envoyer une vidéo

Vous êtes éditeur et vous aimeriez partager votre créativité avec le monde? Soumettez votre vidéo en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Envoyer une vidéo

RECEVEZ L’ACTUALITÉ

Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir nos nouvelles. Restons à jour!