Les pays africains se sont pour la plupart abstenus ou ont voté contre la condamnation de la Russie aux Nations Unies. Si la guerre en Ukraine impacte l'acheminement des denrées en Afrique, la question de la responsabilité quant-à elle est plus nuancée : Poutine assure que le blocage est dû au minage des ports ukrainien, et que par conséquent, les céréales ukrainiennes sont dans l'impossibilité de sortir du pays mais que tout cela est donc hors de son contrôle.

L’info importante de la semaine : Voyage diplomatique du sénégalais Macky Sall en Russie. Au coeur des discussions, l’impact de la guerre en Ukraine sur l’Afrique et plus particulièrement sur le blocage de céréales et d’engrais à destination du continent.

C’est en sa qualité de président de l’Union Africaine que Macky Sall, président du Sénégal à rencontré Vladimir Poutine à Sotchi au sud de la Russie. L’ordre du jour : les céréales et l’engrais, où plutôt l’absence de … Mais à qui la faute, en effet les griefs de l’Union Africaine via son président sont dirigés vers les Occidentaux et leurs sanctions imposées à la Russie qui bloquent l’envoie des matières premières vers le continent noir. L’Occident blâme bien évidemment Moscou et son offensive ukrainienne.

L’Afrique, une des victimes collatérales du conflit ukrainien ?

Les pays africains se sont pour la plupart abstenus ou ont voté contre la condamnation de la Russie aux Nations Unies. Si la guerre en Ukraine impacte l’acheminement des denrées en Afrique, la question de la responsabilité quant-à elle est plus nuancée : Poutine assure que le blocage est dû au minage des ports ukrainien, et que par conséquent, les céréales ukrainiennes sont dans l’impossibilité de sortir du pays mais que tout cela est donc hors de son contrôle. Sall demande la levée des sanction à l’encontre de la Russie, qui empêchent les stocks d’engrais de sortir du pays. La patate chaude semble changer rapidement de mains mais pendant ce temps-là l’Afrique souffre.

Les sanctions contre la Russie ont entrainé plus de gravité. Nous n’avons plus accès aux céréales venant de Russie mais surtout aux engrais.

Selon Sall, les conséquences pourraient être graves : la flambée des prix des engrais résultant du conflit pourrait occasionner un effondrement des rendements céréaliers en Afrique de 20% à 50%. Le Président en exercice de l’Union africaine sortira tout de même rassuré de l’entrevue avec Moscou, l’Afrique est considérée comme une victime alimentaire du conflit.  Une rencontre avec l’autre camp, le Président Zelensky à Kiev serait sur l’agenda du Président de l’Union Africaine.

 

Sarah Mbengue

Sarah Mbengue

Journaliste formée entre Paris, Londres et Bruxelles, elle s'intéresse aux questions de migration, de politique et de société. Avec des compétences en techniques multimédia, Sarah estime qu'être journaliste, c'est donner une voix à ceux qui n'en n'ont pas. Ça tombe bien ! Elle va s'y atteler.

Voir tous les articles

Enjeux sur Facebook

This message is only visible to admins.
Problem displaying Facebook posts.
Click to show error
Error: Server configuration issue

Suivez-nous sur Twitter

Envoyer une vidéo

Vous êtes éditeur et vous aimeriez partager votre créativité avec le monde? Soumettez votre vidéo en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Envoyer une vidéo

RECEVEZ L’ACTUALITÉ

Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir nos nouvelles. Restons à jour!

logo couleur Enjeux