Si la reconnaissance de la littérature africaine par ces grands prix occidentaux est importante pour le rayonnement et la représentation, il est également important de voir émerger les mêmes compétitions et récompenses sur le continent Africain. À quand un prix africain encourageant les auteurs de demain? car la valeurs les auteurs afro n’est pas dépendante et ne devrait pas être uniquement jugée par leurs pairs occidentaux.

Les Prix Goncourt, Booker et le Nobel de littérature ont tous été attribués à des écrivains d’Afrique. Petit tour d’horizon de nos lauréats: commençons par le Prix Goncourt : remporté par l’écrivain Mohamed Mbougar Sarr. Agé de 31 ans il est le premier écrivain d’Afrique noire à remporter le prestigieux prix français. Mbougar Sarr n’en est pas à son coup d’essai. Si c’est son cinquième roman : La plus secrète mémoire des hommes qui le propulse sur la scène du Goncourt, ses oeuvres précédentes et sa plume avait déjà été récompensées auparavant. Le lien du live est en fin de texte 

Intéressons nous quelques instants au Booker Prize et son récipient Damon Galgut, le Booker Prize est l’un des prix littéraire des romans de fiction les plus connus dans le monde. Il garantit des ventes et un rayonnement mondial. C’est la 6ème fois que le prix est remporté par un africain, Damon Galgut, écrivain reconnu de nombreuses fois par ses pairs pour la qualité de ses écrits.

Quant au Prix Nobel, qui récompense cette année le tanzanien Abdurazak Gurnah, de nombreux fois déjà séléctionné pour le Booker Prize, il voit l’ensemble de son pauvre récompensée par le Prix Nobel de littérature, son travail sur colonialisme a été déterminant pour le comité. Le Tanzanien qui a quitté son pays de naissance à ses 18ans a enseigné au Nigeria et au Royaume-Unui, peu connu dans son pays d’origine, espérons que ce prix permettra à ses compatriotes de re-découvrir son oeuvre. 

Cette année à vu d’autres auteurs et autrices africains récompensés : Le franco-sénégalais David Diop qui remporter le Booker Prize International, avec Frères d’âmes, livre qui était sur la liste de lecture de l’ancien président Barack Obama cet été.  Le Prix Neustadt  (aussi américain ) parstdans le bras du sénégalais Boubacar Boris Diop pour l’ensemble de son oeuvre et à sa contribution à la littérature mondiale. L’auteur et la mozambicaine Paulina Chiziane emporte le prix Camoes ( pour les auteur.rices lusophones).

Si ile st important de se réjouir pour les écrivains, leurs prix et la renommée nouvelle dont il vont pouvoir bénéficier il est aussi important de s’interroger sur le peu de lauréats jusqu’aujourd’hui. L’Afrique n’a pas commencé à écrire l’année dernière, le continent est prolifique en écrits de tous genres. Fiction, Essais Poèmes et même théâtre. Si la reconnaissance de la littérature africaine par ces grands prix occidentaux est importante pour le rayonnement et la représentation, il est également important de voir émerger les mêmes compétitions et récompenses sur le continent Africain. À quand un prix africain encourageant les auteurs de demain? car la valeurs les auteurs afro n’est pas dépendante et ne devrait pas être uniquement jugée par leurs pairs occidentaux. Le lien vidéo du live est ici

Crédit Photo: Le Monde

Enjeux sur Facebook

This message is only visible to admins.
Problem displaying Facebook posts.
Click to show error
Error: Server configuration issue

Suivez-nous sur Twitter

Envoyer une vidéo

Vous êtes éditeur et vous aimeriez partager votre créativité avec le monde? Soumettez votre vidéo en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Envoyer une vidéo

RECEVEZ L’ACTUALITÉ

Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir nos nouvelles. Restons à jour!

logo couleur Enjeux