Ce sont nos confrères de l’Echo qui ont annoncé la bonne nouvelle ce matin : théoriquement, ce jeudi 16 juillet 2020, le travailleur belge arrête enfin de “travailler pour l’Etat” et commencer à épargner ses revenus.

Pour tous les honnêtes travailleurs qui ne se sont pas étranglés dès la première ligne de leur lecture, sachez qu’il y a une réelle utilité à ce calcul : c’est un indicateur de la pression fiscale d’un pays.

La Belgique dans le top 3

Ce n’est plus un secret : la Belgique ne fait pas partie des bons élèves en termes de pression fiscale. Elle talonne la France, où le jour de la libération fiscale tombe le 19 juillet, et l’Autriche qui libère ses travailleurs le 18 juillet.

Pourtant, la Belgique s’améliore (si si, promis !). En 2013, la journée de la libération fiscale belge sonnait le 8 août ! Mieux encore : la retombée du tax-shift ! Les travailleurs belges ont vu leur salaire net annuel suppléé de presque 4 500€. Le tax-shift avait été mis en place par le gouvernement Michel. Le but état d’alléger les charges pesant sur les travailleurs et les répartir sur d’autres sources de revenus. Et l’Echo donne des exemples concrets de cette amélioration : en 2013, un employeur devait débourser 2,34€ pour que son salarié touche 1€. En 2020, l’employeur débourse 2,01€ afin que son salarié en touche 50%.

Peu mieux faire

James Rogers et Cécile Philippe, experts à l’institut économique Molinari, ont réalisé cet exercice pour plusieurs pays de l’OCDE. On découvre donc que la Belgique pourrait largement s’inspirer de voisins dont elle partage les frontières. On peut dès lors citer l’Allemagne, qui libère ses travailleurs de la pression fiscale le 4 juillet, ou les Pays-Bas, qui fanfaronnent eux dès le 21 juin.

Inès Delpature

Inès Delpature

Journaliste formée aux techniques d'enquête et de récit au sein de l'Université Libre de Bruxelles, Inès s'intéresse à la vulgarisation scientifique, aux thématiques sportives, au niveau automobile et équin. Outre le journalisme, elle s'épanouit aussi en tant que créatrice de contenus vidéos. Ces deux casquettes lui offrent l'occasion de faire ce que qu'elle préfère via ces métiers : donner une voix à une cause, de la visibilité à un projet, et participer, de loin ou de près à votre ascension définie.

Voir tous les articles

Enjeux sur Facebook

Afro Digital EP04 - La chine est pressée, l'Afrique aussi ! mais... ... Voir plusLire plus
Voir sur Facebook
#Freestyle va mettre en exergue les prises de position et/ou appels à la mobilisation d'artistes par rapport à une problématique sociétale. C'est également une émission dans laquelle des VIP se prêtent au jeu du freestyle artistique afin de donner une visibilité à des réalités méconnues. Freestyle mettra aussi à l'honneur l’engagement de certaines œuvres ou le militantisme d’une expo via une performance artistique en studio.#enjeux #bruxelles #enjeuxtelevision #freestyle #diversité ... Voir plusLire plus
Voir sur Facebook
L'Autre Actu privilégie le ton optimiste, constructif et métissé dans le traitement de l'information. Nos équipes vont se réapproprier la narration de l'histoire, de l'actualité, via un prisme africain et afro-descendant. L'objectif est de mieux correspondre à la diversité telle que nous la vivons au quotidien dans la capitale européenne.#lautreactu #enjeux #enjeuxtelevision #bruxelles #Afrique ... Voir plusLire plus
Voir sur Facebook
Nous entamons la nouvelle saison de Versus, notre émission qui met à l'honneur les parcours inspirants d'anonymes et de célébrités. Puisque nous sommes tous potentiellement une PERSONA inspirante, n'hésitez pas à écrire à sarah@enjeux.tv pour vous glisser dans son agenda-studio ou simplement écrivez-nous sur les réseaux sociaux. Vous figurerez peut-être dans cette nouvelle saison.#enjeuxtelevision #Versus #enjeux #diversité ... Voir plusLire plus
Voir sur Facebook

3 mois

Enjeux Télévision
La 33e édition de la Coupe d'Afrique des Nations a livré ce mardi le nom de son dernier pays participant. Il s'agit de la Sierra Leonne à l'issu d'un match rocambolesque reporté maintes fois par la CAF. Le Bénin grand perdant de cette ultime journée rejoint ainsi plusieurs autres grands pays absents de la compétition continentale. Évidemment, Bénin d'Aujourd'hui s'intéresse de plus près aux politiques de gestion du sport dans son ensemble sur le continent mais aussi sur la politisation outrancière du sport dans la plupart des pays. Nul doute que les joueurs ont donné le mailleur d'eux-mêmes. En revanche, les États africains ne devraient pas plutôt commencer à miser sur la formation des compétences locales qui pourront être consolidées par les talents venus de l'extérieur? Parlez-en avec nous !#Ba #africa #AfricaToday #benintoday #sport #CAF #Cameroun #Bénin #Nigéria #football ... Voir plusLire plus
Voir sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Envoyer une vidéo

Vous êtes éditeur et vous aimeriez partager votre créativité avec le monde? Soumettez votre vidéo en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Envoyer une vidéo

RECEVEZ L’ACTUALITÉ

Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir nos nouvelles. Restons à jour!

logo couleur Enjeux