Le 12 mars 1989, Tim Berners-Lee, le « papa » du web, présentait son projet au CERN, à Génève. Depuis lors, le bébé a bien grandi. Á l’origine, il était un « système de gestion décentralisée de l’information ». Qu’en est-il aujourd’hui ? Qu’est devenue l’idéologie que portaient les 3 W ? Le web évolue-t-il vers un mieux, ou est-il devenu le pire de lui-même ? La réponse est nuancée.

En ligne, les commentaires nostalgiques du type « C’était mieux avant » pullulent. Pourtant, la démocratisation du World Wide Web a apporté des améliorations notoires à nos vies. Il ne s’agit pas simplement de se divertir devant des vidéos de chatons. Grâce au web, la recherche scientifique et médicale, l’échange d’informations ou la propagation des connaissances, ont fait des pas de géant.

Tim Berners-Lee s’évertue à défendre un web libre, ou open web. La mise en commun et la gratuité des ressources (hors fournisseur d’accès à internet) constituent un atout majeur. L’ouverture sur le monde, sur le savoir, et pour chacun. N’est-ce pas là une idée séduisante ? Bien que son application totale tienne de l’utopie, des militants monde entier luttent pour cette liberté. Mais c’est sans compter les logiques commerciales qui s’emparent du web. Quand le projet a vu le jour, ses créateurs étaient loin d’imaginer que, 30 ans plus tard, une dizaine d’entreprises commerciales multimillionnaires se partageraient le « marché », générant des profits démesurés. La moitié de l’humanité est connectée à la toile d’araignée mondiale.

Le web est aujourd’hui « une place publique, une bibliothèque, un cabinet médical, un magasin, une école, un studio de design, un bureau, un cinéma, une banque, et bien plus encore », écrit Tim Berners-Lee dans sa lettre ouverte. Mais c’est aussi une porte ouverte sur l’escroquerie, le crime, le harcèlement, la désinformation et la propagation de la haine. Si ces comportements humains ont toujours existé, le web les amplifie.

L’heure est donc à un web paradoxalement libre et encadré. Les lois doivent s’appliquer au numérique et les droits/libertés individuelles doivent être protégés. Il incombe aux gouvernements de s’y pencher, et de ne pas rester sous le joug des grandes puissances aux initiales bien connues (G.A.F.A.M.).

Après 30 ans de développements mais aussi d’égarements, il est temps se recentrer sur les valeurs initiales des 3W. La tâche est colossale, épineuse, et prendra …encore au moins 30 ans ! Cliquez sur le graphique ci-dessous pour de plus amples détails.

Sarah Hassan

Sarah Hassan

Journaliste passionnée de vulgarisation scientifique, j'aime me servir des différents formats que nous proposent les nouvelles technologies pour vous raconter l'information. Malgré un penchant pour l'audiovisuel, hérité lors d'un Master en Presse et Information à l'IHECS, je me veux polyvalente. J'écris aussi des articles et apprécie manier les mots ou les sons presque autant que les images. Mon but ? Transmettre l'information et pousser à la curiosité.

Voir tous les articles

Enjeux sur Facebook

Afro Digital EP04 - La chine est pressée, l'Afrique aussi ! mais... ... Voir plusLire plus
Voir sur Facebook
#Freestyle va mettre en exergue les prises de position et/ou appels à la mobilisation d'artistes par rapport à une problématique sociétale. C'est également une émission dans laquelle des VIP se prêtent au jeu du freestyle artistique afin de donner une visibilité à des réalités méconnues. Freestyle mettra aussi à l'honneur l’engagement de certaines œuvres ou le militantisme d’une expo via une performance artistique en studio.#enjeux #bruxelles #enjeuxtelevision #freestyle #diversité ... Voir plusLire plus
Voir sur Facebook
L'Autre Actu privilégie le ton optimiste, constructif et métissé dans le traitement de l'information. Nos équipes vont se réapproprier la narration de l'histoire, de l'actualité, via un prisme africain et afro-descendant. L'objectif est de mieux correspondre à la diversité telle que nous la vivons au quotidien dans la capitale européenne.#lautreactu #enjeux #enjeuxtelevision #bruxelles #Afrique ... Voir plusLire plus
Voir sur Facebook
Nous entamons la nouvelle saison de Versus, notre émission qui met à l'honneur les parcours inspirants d'anonymes et de célébrités. Puisque nous sommes tous potentiellement une PERSONA inspirante, n'hésitez pas à écrire à sarah@enjeux.tv pour vous glisser dans son agenda-studio ou simplement écrivez-nous sur les réseaux sociaux. Vous figurerez peut-être dans cette nouvelle saison.#enjeuxtelevision #Versus #enjeux #diversité ... Voir plusLire plus
Voir sur Facebook

3 mois

Enjeux Télévision
La 33e édition de la Coupe d'Afrique des Nations a livré ce mardi le nom de son dernier pays participant. Il s'agit de la Sierra Leonne à l'issu d'un match rocambolesque reporté maintes fois par la CAF. Le Bénin grand perdant de cette ultime journée rejoint ainsi plusieurs autres grands pays absents de la compétition continentale. Évidemment, Bénin d'Aujourd'hui s'intéresse de plus près aux politiques de gestion du sport dans son ensemble sur le continent mais aussi sur la politisation outrancière du sport dans la plupart des pays. Nul doute que les joueurs ont donné le mailleur d'eux-mêmes. En revanche, les États africains ne devraient pas plutôt commencer à miser sur la formation des compétences locales qui pourront être consolidées par les talents venus de l'extérieur? Parlez-en avec nous !#Ba #africa #AfricaToday #benintoday #sport #CAF #Cameroun #Bénin #Nigéria #football ... Voir plusLire plus
Voir sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Envoyer une vidéo

Vous êtes éditeur et vous aimeriez partager votre créativité avec le monde? Soumettez votre vidéo en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Envoyer une vidéo

RECEVEZ L’ACTUALITÉ

Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir nos nouvelles. Restons à jour!

logo couleur Enjeux