Après la proclamation des  résultats des élections présidentielles qui ont eu lieu le 23 février dernier, l'opposant Atiku Abubakar a dénoncé mercredi une "parodie d'élection" au Nigeria et a annoncé qu'il allait saisir la justice pour contester les résultats annoncés en pleine nuit et donnant le président sortant Muhammadu  Buhari largement vainqueur.

Après la proclamation des  résultats des élections présidentielles qui ont eu lieu le 23 février dernier, l’opposant Atiku Abubakar a dénoncé mercredi une “parodie d’élection” au Nigeria et a annoncé qu’il allait saisir la justice pour contester les résultats annoncés en pleine nuit et donnant le président sortant Muhammadu  Buhari largement vainqueur. Dans la nuit de mardi à mercredi la Commission électorale indépendante (INEC) a mis fin à trois jours de compilation des résultats, annonçant la victoire du sortant avec une avance de près de 4 millions de voix sur son principal rival, soit 56% des suffrages contre 41%. 

Si j’avais perdu des élections libres et justes, j’aurais appelé le vainqueur dans la seconde », a déclaré le candidat du Parti populaire démocratique (PDP). Non seulement je lui aurais adressé mes félicitations mais j’aurais aussi proposé mes services pour contribuer à unir le Nigeria. »

Voilà encore une preuve supplémentaire d’une tradition de contestation des élections en Afrique. En effet, il ne se passe d’élection en Afrique sans que la partie perdante ne conteste le verdict des urnes. 

Nous sommes encore en train de rédiger notre plainte et de réunir les preuves nécessaires pour monter notre dossier, a expliqué Boladele Adekoya, porte-parole du PDP. Le recours sera déposé devant la Cour Suprême. 

Or, quelques semaines avant le vote, le président Buhari avait suspendu Walter  Onnoghen, le président de la Cour suprême, organe judiciaire chargé de trancher les éventuels litiges électoraux, sous des accusations de corruption, pour le remplacer par Ibrahim Muhammad Tanko, un homme du nord du Nigeria, tout comme lui. Rappelons que les deux principaux candidats en lice, M. Buhari et Abubakar, âgés respectivement de 76 et 72 ans, sont tous deux Haoussas musulmans du Nord. 

Crédit Image Président M. Buhari : Afrik.com

Jean-Paul Tooh-Tooh

Jean-Paul Tooh-Tooh

Titulaire d'une Maîtrise et d'un Diplôme d'Etudes Approfondies en Lettres, il embrasse la carrière d'écrivain. À l'actif de Jean-Paul, une dizaine de publications. Consultant en Communication stratégique et journaliste, il est correspondant éditorialiste de la région Afrique pour Enjeux Télévision.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Enjeux sur Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: Error validating access token: Session has expired on Monday, 20-Aug-18 06:55:30 PDT. The current time is Thursday, 21-Mar-19 04:27:32 PDT.
Type: OAuthException
Code: 190
Subcode: 463
Please refer to our Error Message Reference.

Suivez-nous sur Twitter

Envoyer une vidéo

Vous êtes éditeur et vous aimeriez partager votre créativité avec le monde? Soumettez votre vidéo en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Envoyer une vidéo

RECEVEZ L’ACTUALITÉ

Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir nos nouvelles. Restons à jour!