L’Afrique et l’ONU sont liées en termes de besoins militaires, d’aides alimentaires, etc. Cependant, la réflexion sur la représentation africaine au sein de l’ONU n'est pas sans équivoque. 50% des questions à l’ordre du jour du Conseil de Sécurité de l’ONU concernent l’Afrique. Avec 1,3 milliard d’habitants et 54 pays, c’est tout simplement 1/4 des pays membres de l'organisation. Alors, comment justifier que le continent noir n’ai que 3 des 15 sièges ?

Le live de l’Autre Actu s’est intéressé à la relation entre les Nations Unies et le continent africain. Voici la chronologie :

Octobre 1945. Au sortir de la seconde guerre mondiale, la Charte des Nations unies est ratifiée. La Société des Nations laisse place à l’Organisations des Nations Unies (ONU). Sa mission première : le maintien de la paix sur la planète. C’est à cette même période que l’Afrique entre dans une phase de changement : c’est le début de la décolonisation. À part le Libéria qui n’a jamais été colonisé (sous protectorat américain), l’Afrique du Sud et l’Egypte qui gagnent leurs indépendance du Royaume Uni en 1910 et 1922 et il faudra attendre les années 1950 (bien après la fin de la guerre) pour que les autres pays africains leur emboitent le pas.

La création de l’ONU se fait donc dans un contexte tendu, les puissances coloniales sont marquées par la deuxième guerre mondiale et fatalement leurs colonies aussi. Nombre d’entre elle ayant du envoyer des contingents d’homme se battre et mourir pour le colonisateur. Taxées elles aussi par le prix de la guerre, les nations africaines ont encore un grand chemin à parcourir. Il est semé d’embuches et de conflits.

Comment s’illustre la mission de maintien de la paix, la sacro sainte mission des Nations Unies ?

La première mission de l’ONU est au Moyen-Orient en 1948 et depuis lors, 71 missions ont été déployés de part le monde. Les missions de maintien de la paix se font généralement à l’aide d’un contingent armé : les fameux Casques Bleus : des militaires prêté à l’ONU par les pays membres. Aujourd’hui, l’ONU est engagé dans 12 missions dans le monde dont 6 en Afrique. L’impact et l’implication de l’Afrique dans ces diverses missions se décrète comme suit :

MINUSMA au Mali

MINUSCA en République centrafricaine 

MINUSS au Sud Soudan

MONUSCO au Congo

MINURSO au Sahara occidental

FISNUA à Sud Soudan

La majeure partie des soldats engagés sous les casques bleus sont des soldats africains, leur implication est permise grâce au budget conséquent accordé aux opérations de maintien de la paix soit 6,31 milliards en 2021. En octobre de cette année, un peu plus de 86 000 casques bleus étaient en activité sur ces 12 missions. Plus de 4,5 milliards de ce budget est dédié à 4 des 6 missions africaines : le Sud Soudan, le Congo, le Mali et la République centrafricaine.

Il est important de rappeler que l’Afrique est la région du monde qui fournit le plus de soldats. C’est aussi la région du monde la plus en « demande » de l’aide et l’appui des Nations Unies. En cette d’année 2021, découvrez ci-dessous l’état des missions de paix mais qu’en était il toutes ces années durant ? Avec 71 missions depuis sa création, l’ONU est intervenu 30 fois en Afrique : de la Sierra Leone à la Côte d’Ivoire en passant par l’Érythrée, la Somalie et le Mozambique, ces diverses missions ne sont pas toutes des interventions armées, il ya des missions de stabilisation, d’observation des processus électoraux, de l’aide alimentaire et a l’enfance via ses agences spécialisées telle que l’UNICEF et le Forum Alimentaire Mondial. Si l’ONU peut se targuer de nombreuses victoires et à même reçu le Prix Nobel de la Paix deux fois, conjointement avec Kofi Annan en 2001 et 1998 pour les forces du maintien de la paix, certains échecs restent cuisants : le génocide rwandais pour n’en citer qu’un.

L’Afrique et l’ONU sont liées en termes de besoins, d’aides, de demandes, de soldats et d’histoire. La réflexion sur la représentation africaine au sein de l’ONU cependant n’est pas sans équivoque. 50% des questions à l’ordre du jour du Conseil de Sécurité de l’ONU concernent l’Afrique. Avec 1,3 milliard d’habitants et 54 pays, c’est tout simplement 1/4 des pays membres de l’organisation. Alors, comment justifier que le continent noir n’ai que 3 des 15 sièges tournants du Conseil de Sécurité ? Relents de colonisations pour certains et paternalisme pour d’autre ? incapacité des États africains à se saisir d’une diplomatie d’influence pour revendiquer leur besoins ? En tout état de cause, les nations puissantes ne doivent pas oublier que l’aide aux plus démunis ne passe pas uniquement par l’aide armée et alimentaire. Une place de choix là où se décident les grandes orientations de ce monde pourrait avoir plus d’impact qu’il n’y paraît. 

 

Enjeux sur Facebook

This message is only visible to admins.
Problem displaying Facebook posts.
Click to show error
Error: Server configuration issue

Suivez-nous sur Twitter

Envoyer une vidéo

Vous êtes éditeur et vous aimeriez partager votre créativité avec le monde? Soumettez votre vidéo en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Envoyer une vidéo

RECEVEZ L’ACTUALITÉ

Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir nos nouvelles. Restons à jour!

logo couleur Enjeux