À mains nues, sans assurance externe, il escalade, grâce à une gouttière, l'immeuble haussmannien sur lequel trône la banderole. Et il l'arrache. "Je n'étais pas monté jusque là pour lutter avec les jeunes de Génération Identitaire", affirme le jeune homme. Il voulait juste que la banderole disparaisse,

Voilà la maxime qui pourrait être déduite de l’action d’Acrobate94 lors de la manifestation contre les violences policières et le racisme, à Paris, ce 13 juin 2020.

Rappel des faits

Place de la République, à Paris. En soutien à la famille d’Adama Traoré, tué à la suite d’une interpellation, 15 000 personnes se sont rassemblées. La manifestation se déroule dans le calme, le soleil est haut, et les personnes sur place symbolise l’unité.

Il y avait des Arabes, des Noirs, des Blancs, des Chinois, des Pakistanais, tout le monde. On était vraiment tous ensemble. Tout se passait bien. Ça faisait une heure, une heure et demie que j’étais là : aucune altercation avec la police, aucun altercation avec personne, pas d’embrouille“, explique Acrobate94 à Brut.

La banderole

Génération Identitaire, un mouvement politique jeune d’extrême droite, déroule depuis le toit d’un immeuble une longue banderole. Sur cette dernière, on peut lire : “White Lives Matter Too”, en opposition au “Black Lives Matter” et “All Lives Matter” que scandent la foule.

Rapidement, la colère s’empare des manifestants face à une telle provocation. “On avait qu’une envie“, explique Acrobate94, “enlever cette banderole, qu’on ne la voie plus.

L’action

Et c’est là qu’Acrobate94 a pris, au sens propre, son courage à deux mains. Adepte des sports extrêmes et notamment de l’escalade, il diffuse ses exploits sur Youtube ou Tik Tok. La solution s’impose dès lors à lui : il va monter pour enlever la banderole.

À mains nues, sans assurance externe, il escalade, grâce à une gouttière, l’immeuble haussmannien sur lequel trône la banderole. Et il l’arrache. “Je n’étais pas monté jusque là pour lutter avec les jeunes de Génération Identitaire“, affirme le jeune homme. Il voulait juste que la banderole disparaisse, pour tempérer la colère de chacun. Une action qui a eu l’impact escompté : immédiatement, la foule s’est mise à crier “merci”, et s’ancrer à nouveau dans une démarche de protestation positive et pacifique.

La maxime

Lorsque Brut l’interviewe, Acrobate94 affirme que son geste “n’était rien” par rapport à des actions comme celle du collectif La Vérité pour Adama et autres. Sauf que l’on peut retenir une chose de son acte, outre le courage dont il a fait preuve : face au racisme, nous pouvons tous intervenir. Tous lutter. Chacun à notre échelle. Et tout simplement, en faisant ce que nous faisons de mieux.

Pour Acrobate94, il s’agissait de l’escalade. Et pour vous ?

Inès Delpature

Inès Delpature

Journaliste formée aux techniques d'enquête et de récit au sein de l'Université Libre de Bruxelles, Inès s'intéresse à la vulgarisation scientifique, aux thématiques sportives, au niveau automobile et équin. Outre le journalisme, elle s'épanouit aussi en tant que créatrice de contenus vidéos. Ces deux casquettes lui offrent l'occasion de faire ce que qu'elle préfère via ces métiers : donner une voix à une cause, de la visibilité à un projet, et participer, de loin ou de près à votre ascension définie.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

Enjeux sur Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: Error validating access token: Session has expired on Monday, 20-Aug-18 06:55:30 PDT. The current time is Friday, 03-Jul-20 06:05:48 PDT.
Type: OAuthException
Code: 190
Subcode: 463
Please refer to our Error Message Reference.

Suivez-nous sur Twitter

Envoyer une vidéo

Vous êtes éditeur et vous aimeriez partager votre créativité avec le monde? Soumettez votre vidéo en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Envoyer une vidéo

RECEVEZ L’ACTUALITÉ

Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir nos nouvelles. Restons à jour!