En rendant visite à son homologue russe, le Président sénégalais affiche la volonté de tout un continent, certes aux abois, mais qui souhaite négocier pour ne pas mourir de faim. Le Président de l'Union africaine ne souhaite pas que le conflit extrapole mais c'est déjà le cas. L'Afrique doit être capable de négocier ses propres enjeux pour éviter que la famine généralisée ne s'installe sur ces terres mais pour cela, il faut d'abord redéfinir une politique agricole continentale commune.

En possédant 60% de toutes les terres les plus arables de la planète, l’Afrique souffre dangereusement de famine et peine à nourrir sa propre population. Le conflit entre la Russie et l’Ukraine vient planter le couteau dans la gorge du continent mais permet toutefois de mettre en évidence la paresse légendaire de certains décideurs du continent. Selon Macky Sall, Président en exercice de l’Union africaine, en visite précédemment à Moscou, les conséquences pourraient être encore plus graves :

la flambée des prix des engrais résultant du conflit pourrait occasionner un effondrement des rendements céréaliers en Afrique de 20 à 50%.

 

Enjeux sur Facebook

This message is only visible to admins.
Problem displaying Facebook posts.
Click to show error
Error: Server configuration issue

Suivez-nous sur Twitter

Envoyer une vidéo

Vous êtes éditeur et vous aimeriez partager votre créativité avec le monde? Soumettez votre vidéo en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Envoyer une vidéo

RECEVEZ L’ACTUALITÉ

Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir nos nouvelles. Restons à jour!

logo couleur Enjeux